Centre éducatif et de formation aux travaux publics (CEFP)

Aspres-sur-Buëch
Pont La Dame
05140
Aspres-sur-Buëch
ceftp@adsea05.fr
04 92 58 68 94

Un métier, une issue : LE CEFP est une maison d’enfants à caractère social  au service d’un projet éducatif, scolaire et professionnel

L'établissement dispose d'un support de formation professionnelle aux métiers de conducteurs d'engins et de la restauration. Elle permet aux jeunes accueillis de passer un C.A.P de commis de cuisine ou un titre professionnel de conducteur d’engins ainsi que des CACES (chariots élévateurs, tractopelles, pelleteuses).

Le C.E.F.P accueille 24 jeunes en internat dans trois unités différentes et quatre jeunes dans des dispositifs de prise en charge externalisés (Appartements, résidences sociales ou FJT).

Public accueilli

Le Centre Educatif de Formation Professionnel est habilité par l’Aide Sociale à l’Enfance et par le Ministère de la Justice à accueillir 24 jeunes, garçons de 15 à 21 ans, en difficulté familiale, scolaire et sociale.

La prise en charge au sein de l'établissement est généralement déterminée par une situation de danger et/ou souffrance physique, morale et psychologique, voire de carrences affectives graves ou éducatives importantes.

Les objectifs généraux

Les objectifs de l’établissement visent à l’autonomie et à la citoyenneté, notamment par la socialisation et l’apprentissage de la vie professionnelle en entreprise. Il s’agit de répondre aux besoins des jeunes accueillis, d’envisager avec eux des projets d’insertion sociale et professionnelle tout en prenant en compte les difficultés repérées à l’accueil ainsi que leurs capacités.

 

Il est à noter que l’inscription dans cette dernière ne conditionne pas l’accompagnement du jeune au sein de l’établissement. Pour ce faire nous disposons de différentes modalités de prise en charge : en internat, en places externalisées, en formation professionnelle. De plus, en fonction des projets professionnels des jeunes, l’établissement pourra avoir recours à des formations externalisées (Lycée professionnel, CFA, …). Ces dispositifs permettent d’adapter l’accompagnement du jeune en fonction des évolutions de son projet individuel.

La formation scolaire et professionnelle

Le CEFP dispense aux jeunes une formation orienté sur la conduite d’engins et la restauration. Ils préparent également dans leurs cursus de formation des CACES.

Dans un souci de diversification de la formation, le CEFP propose désormais un atelier  cuisine qui prépare et présente les jeunes au CAP de commis de cuisine.

Nous avons adapté notre formation professionnelle et individualisé nos enseignements pour permettre aux jeunes d’être formés et valorisés dans leur progression.

L’accompagnement éducatif des jeunes qui nous sont confiés s’appuie sur cet outil de socialisation qu’est notre formation professionnelle. Il s’agit de prendre les jeunes comme ils sont et là où ils sont pour les amener à l’autonomie et la citoyenneté en utilisant le vecteur de la formation. Les succès dans les apprentissages, le dépassement des peurs, les stages réussis en entreprises sont autant de « petites victoires » qui leur permettront d’entrer dans un cercle vertueux les autorisant à rompre avec la spirale de l’échec dans laquelle ils se trouvent en général.

Le parcours de formation est construit sur la base de l’individualisation, afin de permettre aux jeunes d’être mieux valorisés dans leurs apprentissages et leurs progressions. L’objectif est d’adapter le dispositif aux contraintes rencontrées aujourd’hui : intégration des jeunes dans l’établissement à n’importe quelle période de l’année scolaire, disparité (croissante) des niveaux scolaires, motivation aléatoire ou momentanée pour la formation professionnelle, difficultés de concentration pour les jeunes.

La personnalisation de l'accompagnement

Admission et accueil

L’admission au CEFP se fait à tout moment au cours de l’année, en fonction des places disponibles.

Les procédures d’admission mises en place au CEFP permettent à toutes les parties prenantes (établissement, jeune, famille et travailleur social) de préparer un accueil de la meilleure qualité possible. Elles permettent une évaluation de la situation qui sera la première étape pour la mise en place du projet individualisé.

L’établissement propose une visite de pré-admission. Au terme de cette dernière un stage d’évaluation de 4 semaines sera mis en place. Un bilan sera effectué pour procéder à une première évaluation bienveillante mais sans concession : il s’agira de repérer les atouts, potentialités, savoir-faire, savoir-être mais aussi les difficultés, blocages pour envisager les premiers objectifs de la prise en charge dans le cadre de l’accompagnement éducatif global.

Lors de l’accueil, le jeune, accompagné de sa famille est accueilli par le chef de service et les éducateurs du lieu de vie concerné, qui leur font visiter les lieux, leur présentent les règles de vie, et installent le jeune dans sa chambre. Ensuite le jeune fait connaissance avec les autres jeunes qui rentrent sur le groupe et ils passent la soirée ensemble.

Tout au long du stage d’admission, le jeune est évalué dans les différents registres que sont l’accompagnement éducatif, la formation professionnelle et la scolarité.

Le projet s’élabore en concertation avec le jeune et sa famille et s’inscrit dans le cadre de la mission de l’établissement. Il s’agit aussi de coordonner le travail de chaque service autour du projet du jeune, mais aussi de définir l’accompagnement dans le cadre des partenariats extérieurs. La coordination entre l’établissement, le jeune, sa famille et son éducateur référent est nécessaire. C’est la cohérence du dispositif mis en place qui permettra au jeune accueilli d’être acteur de son parcours et ainsi de son devenir.

L’évaluation de la progression du jeune dans ses objectifs ainsi que du dispositif d’accompagnement sont continus, le projet individuel se vit, se construit et s’actualise en fonction du niveau d’atteinte des objectifs. Il est mesuré, ainsi que sa pertinence. Si besoin est, les objectifs sont maintenus, sinon d’autres sont proposés.

L'action éducative auprès des familles

L’action éducative menée vise à redonner confiance aux familles, à les maintenir ou les restaurer dans leur parentalité, en nous appuyant sur leurs compétences. La famille reste détentrice de l’autorité parentale, toute décision concernant l’enfant doit faire l’objet d’un échange voire d’un accord préalable.

Le travail des professionnels consiste à évaluer le potentiel de la famille quand elle rencontre des difficultés majeures : est-elle à même de renforcer ses capacités d’exercice de la parentalité ? Ils  veillent à la nature de ces liens parents adolescent pendant toute la durée du placement en sachant qu’un projet socio-éducatif durable ne peut se dispenser de faire appel à une représentation suffisamment positive de ses parents.

La participation de la famille se détermine essentiellement à travers le projet individualisé. Au préalable, une rencontre autour du document individuel de prise en charge (DIPEC) aura permis d’exposer au jeune et à sa famille des axes de travail.  C’est à partir de ce moment là qu’il convient de faciliter l’adhésion des parents et cheminer avec eux pour leur permettre de trouver leurs solutions aux difficultés qu’ils rencontrent avec leurs enfants. Il convient ensuite d’être vigilant à ce qu’ils ne se désengagent pas du projet.

Les ressources humaines

Les professionnels

L’équipe est composée d’un ensemble de professionnel qui travaille de manière collective dans l’intérêt de la personne accueillie. Tout salarié intervenant au sein du CEFP contribue à l’action éducative qui est menée :

  • dans la place qu’il occupe,
  • dans l’accomplissement des tâches qui lui sont confiées,
  • dans l’attitude qu’il adopte,
  • dans le climat qu’il crée.

L’embauche de personnels diplômés et la formation de ceux-ci dans le cadre de la formation continue sont des éléments indispensables pour apporter les réponses les plus pertinentes.

L’équipe institutionnelle est pluridisciplinaire. Elle est composée d’éducateurs spécialisés ou moniteurs-éducateurs, d’éducateurs techniques, scolaires, de personnel des services généraux et administratifs ainsi que d’un service paramédical. Chacun des acteurs concourt à l’élaboration, la mise en œuvre et l’évaluation des projets éducatifs personnalisés des jeunes accueillis.

S’il existe une mission commune d’éducation et de soin à apporter aux jeunes accueillis, chaque service dans sa spécificité et sa compétence contribue à l’accompagnement du jeune dans son projet personnel.